sam
17
juin
18h30

Début du concert : 20h

Gratuit

Au Stade de Vermondans (Pont de Roide)

En partenariat avec la MPT de Pont de Roide, la JOC et avec le soutien de la Ville de Pont de Roide, de la CAF et de Pays de Montbéliard Agglomération

THE BUTTSHAKERS

+

Les chorales des collèges de Blamont, Pont de Roide et Saint Hippolyte

+

MOUNTAIN MEN

+

Sanglier à la broche ou grillades

+

Vincent Maestracci - Inspecteur général de l’éducation nationale

MOUNTAIN MEN


Crédits : Vincent Assié Depuis le 1er janvier 2017, l’agglomération du Pays de Montbéliard compte 72 communes dont la jolie petite cité de Pont de Roide. La Maison pour Tous de Pont de Roide, la Ville, l’association la JOC et le Moloco ont choisi de s’associer pour vous proposer une soirée exceptionnelle au Stade de Vermondans. Avec trois concerts exceptionnels et de nombreux espaces buvette et restauration. Un groupe d’exception clôturera cette soirée exceptionnelle : Mountain Men. Le duo est devenu quatuor avec la présence exceptionnelle de Denis Barthe à la batterie (Noir Désir) et du bassiste de The Hyenes. Leur univers blues se conjugue à une présence scénique qui marque les esprits à chacun de leur passage. Un immense coup de cœur ! En partenariat avec la MPT de Pont de Roide, la JOC et avec le soutien de la Ville de Pont de Roide, de la CAF et de Pays de Montbéliard Agglomération
Gratuit

THE BUTTSHAKERS


The Buttshakers feront leur grand retour dans le Pays de Montbéliard après l’aventure Wicked Sounds pour présenter leur nouveau live préparé à l’occasion d’une résidence au Moloco. Une soul sauvage, avec la présence charismatique de Ciara Thompson au chant.

Les chorales des collèges de Blamont, Pont de Roide et Saint Hippolyte


Pour l’occasion, près de 120 collégiens de Blamont, Pont de Roide et Saint Hippolyte présenteront en ouverture de soirée leur travail réalisé depuis de nombreux mois autour du répertoire de la soul en général, et des Buttshakers en particulier. Ils seront accompagnés pour l’occasion par des musiciens professionnels locaux sous la direction de François Gonnet de La Maison Quitientchaud.

Sanglier à la broche ou grillades


Menu à 13 € :
• Frites
• Comté
• Dessert
• Café

Réservation : Tabac Bernard - 03 81 92 41 40 ou JOC - 07 87 12 82 15 / joc25pdr@outlook.fr

Vincent Maestracci - Inspecteur général de l’éducation nationale


Enfin… Le public est là et il faut aller sur scène...  La salle s’éteint, la scène s’illumine : le silence devient vertigineux… La tension devient palpable, l’émotion risque déjà de déborder, le trac s’accroche… Enfin la musique ! Une libération ? Pas tout à fait. La concentration doit être extrême pour garder le contrôle de tous les paramètres qui font l’expression de la musique. Il faut à chaque instant mobiliser au mieux toutes les techniques apprises et les mettre au service des mille détails qui font une interprétation réussie. Car, avec la musique vivante, rien n’est jamais gagné d’avance : si un concert se prépare pendant un an, rien sinon l’engagement de tous ses acteurs au moment du concert ne peut garantir sa qualité et l’émotion qui en rayonne. Sur scène, les plus expérimentés le savent et entraînent les plus jeunes dans cette découverte. Le résultat est là, le plaisir des musiciens est palpable, il passe la rampe, il irradie. La dynamique du concert dévoile la force de la musique, elle s’impose aux imprévus, aux erreurs, aux surprises… au public et aux musiciens et chanteurs qui donnent le meilleur d’eux-mêmes. Le terme du concert approche. Concentration toujours… Une fatigue qui pointe… mais aussi le sentiment croissant d’une réussite artistique concrétisant des mois de travail. Dernière page de la partition, dernières mesures, cadence finale et… l’impatience toujours plus vive du moment d’après. Bref silence qui précède la réaction du public : partager l’émotion et le plaisir de la musique. Cette année encore, les chorales scolaires, au terme d’un travail régulier mené tout au long de l’année, donneront des milliers de concerts un peu partout en France. Avec elles, ce sont des centaines de milliers d’élèves qui, devenant artistes, auront vécu cette expérience du spectacle vivant. Sous la conduite de leurs professeurs d’éducation musicale - pour l’occasion plus chefs d’orchestre et de chœur que professeurs ! - , ils auront appris que le travail régulier, l’effort, parfois l’abnégation finissent toujours par céder la place à l’expression, à l’émotion et au plaisir, celui d’aboutir une interprétation sans faille, celui de partager son émotion au sein d’un chœur et surtout avec son public. Les chorales scolaires, quelle École !